Les Fleurs du Bien
Soigner les allergies par les essences florales


L’allergie est une hypersensibilité à une substance que l’on inhale, touche ou ingère, et qui produit des réactions allant du simple désagrément à la crise aigüe.
On sait que lorsque qu’un personne allergique est exposée à certaines substances (naturelles ou non) son système immunitaire répond en libérant une grande quantité d’histamine qui provoque des symptômes tels que l’eczéma, les éternuements, les irritations occulaires etc. Mais ce qu’on sait moins c’est que les réactions allergiques peuvent avoir aussi des causes profondes que la thérapie florale peut traiter.
1. UN SYMPTÔME DE PLUS EN PLUS FRÉQUENT
Autrefois on entendait parler de monsieur X, allergique à la pénicilline ou de madame Y qui se mettait à éternuer dès qu’un chat s’approchait d’elle. On citait aussi des allergies diverses, aux pollens, aux accariens ou aux moisissures, mais les cas semblaient plutôt rares. Aujourd’hui la situation a radicalement changé. On parle de 15% de la population affectée par ce syndrome, voire 20% dans les pays dits développés.
2. LES CAUSES EXTERNES
Certaines ont toujours existé : l’air saturé de pollens au printemps fait éternuer, tousser ou pleurer depuis longtemps déjà, même si cela ne concernait qu’un nombre réduit de personnes autrefois.

Mais d’autres causes se sont multipliées durant ces dernières années :
  • L’air que nous respirons : la pollution, les lieux clos (bureaux ou magasins) où l’air est souvent chauffé ou rafraîchi, donc trop chargé en ions positifs.
  • L’alimentation : les aliments arrivent sur nos tables dévitalisés, irradiés, ou privés d’une grande partie de leurs substances par les micro-ondes. Ils portent la trace des pesticides, engrais chimiques ou radiations  qui sont devenus monnaie courante, sans parler des manipulations transgéniques.
  • Les produits chimiques : ils sont à la base des lessives, savons, nettoyants ménagers, désodorisants, de plus en plus utilisés au quotidien.
  • L’absorption massive de médicaments et la vaccination obligatoire dont certains pensent qu’elle est peut-être abusive.
  • La surexposition aux champs magnétiques et aux ondes diverses (téléphones mobiles).

  • Pour lutter contre ces maux le premier remède est d’avoir une vie saine, d’éviter l’exposition aux champs électro-magnétiques, de soigner son alimentation et de vivre dans une ambiance la plus naturelle possible.

    Mais on peut aussi renforcer ses défenses en ayant recours à différentes thérapies : homéopathie, oligo-thérapie ou thérapie florale.
    3. LES CAUSES PROFONDES
    Nous vous proposons deux études symboliques du phénomène de l’allergie réalisées par des thérapeutes florales renommées, Carmen Almansa (1) et Claudia Stern (2).
    INTERPRÉTATION SYMBOLIQUE ET FLEURS DE BACH (Carmen Almansa)
    « La symbolique de l’allergie est à mettre en rapport avec le refus et la répression de l’instinct d’agressivité, pris dans son sens large. En Bioénergétique, il est associé à la pulsion vitale, qui peut être canalisée de façon positive ou négative, aussi bien par le sujet que par son environnement. La violence est une des expressions négatives de ce principe d’agressivité, qui engendre une attitude destructrice, symbole d’un mauvais fonctionnement de cet instinct. »
    Quand le sujet perçoit cette agressivité en lui comme une violence potentielle, il cherche à l’éviter : «  L’agressivité est automatiquement assimilée à la violence, et plus le sujet tente de l’éviter, plus intense est la douleur qui l’envahit. La force vitale et dynamique de l’agression entre alors dans un plan non résolu de violence intérieure qui le fait tomber malade. » (Dr. Dahlke (3))
    «  Si les personnes allergiques se sentent attaquées, ou au moins menacées, par des substances totalement inoffensives – les pollens par exemple – qui ne leur veulent aucun mal, ne sont-elles pas en train de projeter sur elles les pires intentions, dont on peut logiquement supposer qu’il s’agit de leurs propres instincts agressifs inconscients ? Dans ce cas nous entrons dans le registre psycho-émotionnel de
    Holly.
    Cette répression de l’agressivité peut être associée aux explosions de
    Cherry Plum qui succèdent à un contrôle préalable. Le fait de retourner contre nous-mêmes le combat que le système immunitaire livre aux allergènes nous dirige vers
    Willow dans la mesure ou l’agressivité est réprimée et détournée. Patricia Kaminski et Richard Katz (inventeurs des Fleurs de Californie) décrivent Willow comme la fleur de « l’impression d’agression accompagnée d’une tendance à accuser autrui ». Cette « projection » est vécue avec « irritation », rejet de l’allergène, et cette réaction d’« intolérance » nous conduit à
    Beech qui représente la projection sur autrui de notre propre ombre, l’instinct d’agressivité  en l’occurrence. »
    Le Dr.Dahlke étudie l’aspect symbolique des allergènes et arrive à la conclusion qu’ils symbolisent ce qui est vital, sale, souvent relié à la sexualité et vécu comme impur. C’est le domaine de
    Crab Apple.
    On peut aussi envisager la possibilité que les allergies soient la manifestation d’un jeu de pouvoir (Dr.Dahlke) qui permet de « s’imposer aux autres en tentant d’éviter les allergènes, de tyranniser le monde et de subir des agressions en retour. Parallèlement, les sentiments de culpabilité ressentis conduisent à une plus grande projection des agressions. (
    Chicory,
    Pine,
    Holly,
    Willow ) ».
    L.Hay (4), de son côté considère comme cause profonde des allergies plusieurs possibilités : l’allergie à certaines personnes (
    Beech ), la négation de son propre pouvoir (
    Larch ) l’impression d’être persécuté (
    Holly ), les crises émotionnelles (
    Chicory,
    Willow ) et la culpabilité (
    Pine ).
    Pour M. et R. Gracia Daponte (5),
    Larch (sensation d’incapacité et d’impuissance) est l’essence florale à retenir chaque fois qu’on rencontre une  difficulté à exprimer son principe d’agressivité, sa compétence ou ses objectifs vitaux.

    LES CAUSES ÉMOTIONNELLES DES ALLERGIES
    et leur traitement par les fleurs de Bach et de Californie (Claudia Stern)
    « Les causes émotionnelles, qui agissent comme de véritables « poisons psychiques » sont en général : l’anxiété, la nervosité, l’irritation, la difficulté à exprimer ses sentiments, le manque d’estime ou la haine de soi , la culpabilité, le besoin d’être sur la défensive et de garder les autres à distance, la répression de ses instincts agressifs, la tension sexuelle, la dépendance affective, le sentiment de frustration ou de perte, la dépression.
    Les victimes de prédilection des allergies sont les personnes taciturnes, intolérantes, influençables, ou les personnalités arrogantes et orgueilleuses qui ont tendance à s’isoler des autres. Ces dernières sont sujettes aux dermatites de contact.

    Par ailleurs, les émotions qui « soignent » sont : la sérénité, l’optimisme, la pureté intérieure, la liberté, l’estime de soi, la confiance en soi, l’amour et la sociabilité.

    Certains auteurs signalent que l’allergie indique :
  • que nous refusons d’entrer en contact avec un domaine particulier de la vie.
  • que nous pensons que nous devrions être différents de ce que nous sommes.
  • que nous refusons une partie de notre personnalité.
  • que nous n’apprécions pas les changements, nous avons du mal  à accepter ce qui est nouveau, nous nous défendons, nous nous isolons. C’est notre attitude face à la vie qui provoque notre allergie : une réaction excessive du corps face à des attaques qui en réalité n’en sont pas.
  • que nous sommes en conflit avec quelque chose qui ne cadre pas avec nos idées.
  • Ceux qui reconnaissent que les allergies ne sont pas que physiques acceptent l’invitation à s’ouvrir à la vie, à dire « oui » à ses différentes facettes, et même à ses imperfections. Ce défi consiste à vivre vraiment sa vie, à ne pas en être le spectateur, à abandonner le rêve de l’attitude « idéale » pour permettre l’épanouissement de son monde intérieur et de sa propre réalité. 
    Pour une même allergie, le traitement sera différent. Au patient et/ou au thérapeute de déterminer les essences qui semblent convenir. »

    CHOIX DES ESSENCES
    Il peut sembler difficile, à première vue, de choisir entre toutes ces essences. Mais seul ou avec l’aide d’un thérapeute, vous parviendrez bientôt à repérer celles qui s’appliquent le mieux à votre cas. Soyez honnêtes avec vous-mêmes et confiants dans votre guérison. Deux qualités qui augmenteront vos chances de succès.
    Nous vous conseillons de procéder comme suit. Prenez toutes les fleurs comme si vous alliez en faire un seul mélange et supprimez seulement celles qui ne vous semblent pas du tout appropriées à votre cas. La posologie habituellement pratiquée admet de mélanger jusqu'à 7 fleurs et recommande d'en prendre 4 gouttes 4 fois par jour. Claudia Stern, quant à elle, estime qu'on peut aller jusqu’à 9 fleurs et préconise 6 prises de 4 gouttes par jour.

    FLEURS DE BACH
    proposées par Carmen Almansaproposées par Claudia Stern
    Beech
    parce qu’elle apporte la tolérance, sachant que toute allergie est une forme d’intolérance.
    pour ne pas être gêné par ce qui peut sembler sale ou impur, consciemment ou non.
    quand on a peur de ses pulsions incontrôlables, qu'on les réprime, et que le corps les libère autrement.
    quand on cherche désespérément à être aimé, et qu'on peut entretenir inconsciemment une maladie pour focaliser l'attention.
    quand on se sent blessé, offensé, persécuté et qu'on développe de l'agressivité en retour, qu'on ressent de la jalousie ou de la haine.
    pour ceux qui se dévalorisent, ne se sentent pas à la hauteur, sont passifs devant l'action, ne prennent pas de risques.
    c'est l'essence de la culpabilité chronique, de l'autocritique infondée, de l'autodestruction.
    pour ceux qui sont amers, blessés par la vie, qui trouvent leur sort injuste et ont tendance à se plaindre.
    pour que l’allergie ne fonctionne pas comme bénéfice secondaire et que la personne ne cherche pas à être ainsi le centre d’attraction de son environnement.
    pour équilibrer l’hypersensibilité et protéger le corps contre les facteurs irritants externes.
    pour permettre les contacts et les liens émotionnels à ceux qui sont littéralement "allergiques" à autrui.
    ce mélange soulage le prurit en éliminant les effets des toxines émotionnelles et des pensées négatives qui sont somatisées sous forme d’allergies.

    FLEURS DE CALIFORNIE
    proposées par Claudia Stern
    elle donne courage et optimisme, elle accélère les convalescences.
    elle soulage les problèmes émotionnels,  notamment en cas de colères ou de conflits. Elle s’adresse aux personnes irritables, changeantes, impatientes, anxieuses. Elle permet de soulager la tension nerveuse accumulée durant la journée qui entraîne insomnie et cauchemars. Elle procure calme et sérénité.
    pour les personnes froides et dures,voire cruelles, souvent parce qu’elles se sentent elles-mêmes blessées. Cette essence aide à se débarrasser de ses toxines internes, elle réduit le stress, redonne de l’équilibre. Sur le plan physiaque elle soigne les irritations, les prurits, l’urticaire, l’eczéma, les allergies.
    Self Healer (Magenta)
    ce mélange fait appel au médecin intérieur, augmente l’estime de soi, permet de croire en ses propres capacités de guérison au lieu d’attendre seulement une aide extérieure.


    Nous n'avons pas les fleurs suivantes en stock.
    Si vous souhaitez vous les procurer, merci de prendre contact avec nous.
    Echinacea
    elle est recommandée pour les problèmes d’immunité, elle renforce de plus les sentiments d’identité et d’intégrité.
    Pansy
    elle équilibre les émotions qui favorisent l’apparition de l’herpès. Elle élimine les toxines du corps. Elle est utile pour soulager les prurits douloureux. Elle donne de la résisitance à ceux qui sont sujets aux maladies virales fréquentes. Elle équilibre le système immunitaire. Elle donne du courage, de la force et le désir de venir à bout de la maladie.
    Saint John’s Wort
    elle calme les problèmes nocturnes, notamment chez les enfants (énurésie, cauchemars), les allergies, les peurs. Elle équilibre et protège.
    Snapdragon
    pour les personnes qui utilisent mal leur énergie et la manifestent sous fome de critiques et d’agressivité. Elle permet de la recanaliser de façon plus créative.


    Micheline Lescure - juin 2009




    Références

    (1) Carmen Almansa
    Spécialiste de Gestalt et de thérapie florale, elle anime un centre à Pampelune (www.gestaltceres.com) où elle donne aussi des consultations privées.

    (2) Claudia Stern
    Spécialiste argentine de Thérapie florale de renommée internationale. Elle est psychologue clinicienne, enseigne à l’université, anime un centre d’études florales à Buenos-aires et a écrit de nombreux livres sur les Fleurs de Bach et les Fleurs de Californie.
    (www.floral-center.com).

    (3) Rüdiger Dahlke
  • 2002. La enfermedad como símbolo. Robin Book.
  • 2005. El poder curativo de la Agresión. Robin Book.

  • (4) Louise Hay
  • 1992. Sana tu cuerpo. Ed URANO

  • (5) Patricia Kaminsky et Richard Katz
  • 1998. Repertorio de esencias florales. Indigo.

  • (6) Mónica et Ruben Gracia Daponte
  • 1993. Enfermedades psicosomáticas y flores de Bach. Indigo.