Les Fleurs du Bien
par le Dr. , Psychiatre.


Comment traiter l’insomnie
Des solutions pour dépasser la dépendance aux médicaments.


Voici un article sur un sujet qui intéresse un grand nombre d'entre nous. Rares sont ceux, en effet, qui n'ont pas été concernés, ne serait-ce qu'à certains moments de leur vie, par l'insomnie.

Le Docteur Angeli est riche d'une expérience de médecin et de spécialiste en thérapie florale depuis plusieurs années. Son témoignage et les solutions qu'elle propose devraient aider la plupart d'entre nous à trouver les essences appropriées à notre cas particulier.

Mais ne perdons pas de vue que l'insomnie est un symptôme: les causes peuvent être multiples et profondément enracinées. Patience, donc, il s'agit d'un traitement à moyen ou long terme et qui peut exiger des remaniements. Vous pouvez améliorer votre mélange en consultant le répertoire de symptômes régulièrement. Vous affinerez votre connaissance de vous-même et vous constaterez que les "réponses" surgiront de plus en plus spontanément dans votre esprit.
L’insomnie est un problème difficile à régler, et que l’on rencontre de plus en plus souvent. Les soucis, l’anxiété, le stress quotidien, les craintes de toute nature, les problèmes psychologiques, et d’autres causes difficiles à préciser créent des tensions physiques et émotionnelles qui font que le soir, beaucoup de personnes n’arrivent pas à se relaxer et à trouver le sommeil.
Si ce phénomène ne se produit qu’occasionnellement, on se résigne à la fatigue du lendemain, avec une baisse de moral probable. Mais dans de nombreux cas, l’insomnie tend à devenir une situation permanente. La personne qui en souffre commence à se sentir nerveuse dès le soir à l’idée qu’elle va « devoir » dormir. Les pensées qui commencent à surgir sont «j’ai peur, parce que cette nuit, de nouveau, je ne vais pas pouvoir dormir» ou bien «malheureusement, je sais très bien que je ne vais pas pouvoir dormir».
On conseille en général à ces personnes d’adopter des habitudes tendant à faciliter le sommeil ainsi que des changements dans leur mode de vie : se coucher tous les soirs à la même heure, suivre des régimes particuliers, écouter de la musique douce, se lever si elles n’arrivent pas à dormir et s’occuper jusqu’à ce qu’elles aient sommeil etc. Mais de nombreuses personnes se sentent limitées dans leur mode de vie, elles se plaignent par exemple en ces termes : « Je ne peux jamais rester tard avec des amis », ou bien « je n’aime pas rester seul(e) le soir, quand tout le monde dort, à attendre d’avoir sommeil » ou  «  qu’est-ce qui me rend sensible au point que le moindre écart de régime m’empêche de dormir la nuit ? » ou encore  « je sens que j’ai une maladie et que toute ma vie en dépend », etc. Sans parler du fait que les mesures conseillées ne résolvent pas toujours le problème.
Dans des cas semblables, tôt ou tard, nombreux sont ceux qui recherchent l’aide de tranquillisants ou de somnifères.
L’insomnie est un problème très complexe pour la médecine conventionnelle. Les médicaments qui font dormir ont tendance à créer une dépendance, et c’est pourquoi on les prescrit pour des périodes limitées. Très souvent l’insomnie est considérée comme le symptôme d’une dépression déclarée ou cachée, et on la traite donc au moyen d’antidépresseurs. Il est fréquent de constater que les effets secondaires de ces remèdes entraînent une intolérance, c’est pourquoi beaucoup de patients préfèrent ne pas prendre de médicaments pour régler leurs problèmes de sommeil et décident de « vivre avec » leur insomnie, au détriment de la qualité de leur vie et de leur bien-être.
Un traitement naturel de l’insomnie
Est-il possible de traiter l’insomnie par des moyens naturels ? Est-il possible de se concentrer davantage sur les situations psychosomatiques particulières qui sont à l’origine de l’insomnie ?
Les essences florales sont particulièrement efficaces pour apaiser un mental agité et redonner sérénité et paix à l’esprit et au corps.
Voyons donc ce que nous pouvons proposer en allant puiser dans la thérapie florale.
Il existe trois essences très connues dans le répertoire du Dr. Bach, qui d’après mon expérience, ont aidé beaucoup de personnes qui avaient des problèmes de sommeil. Ce sont Cherry Plum, Impatiens et White Chestnut.
Cherry Plum – se relaxer et lâcher prise
Cherry Plum qui nous aide à nous détendre et à lâcher prise, tend à nous calmer sur le plan physique et émotionnel et nous permer de nous abandonner au sommeil. Il est intéressant de remarquer que le langage accentue l’importance de « l’abandon » (lâcher prise) comme condition primordiale entre le corps et l’esprit , comme le montrent des expressions comme « tomber de sommeil ». Il est facile d’observer que les personnes qui souffrent d’insomnie ont du mal à faire la transition entre un état actif de veille et un autre de relâchement et de lâcher-prise.
(En grec on retrouve cette même expression « tomber de sommeil » ou « s’abandonner au sommeil » qui indique aussi la passivité inhérente au phénomène du sommeil (« hypnos »).
Impatiens – lâcher la tension
La fleur Impatiens traite l’impatience et l’anxiété qui surgissent quand quelqu’un ne peut pas dormir. Le patient écoute le réveil égrener chaque minute et chaque heure alors que le sommeil tant attendu n’arrive pas. Le temps qui passe devient alors pénible, le sujet devient nerveux, se retourne dans son lit, compte les heures qui restent avant le lever du jour, et il observe, minute après minute, comment ce temps se réduit peu à peu.
Même si on n’a pas à se lever le matin à une heure déterminée, le seul fait d’être au lit et d’attendre de s’endormir alors qu’on n’a pas à se lever le matin à une heure déterminée, le seul fait d’être au lit et d’attendre de s’endormir alors qu’on n’a pas sommeil, crée beaucoup de nervosité et d’impatience. Ce type de stress accroît la tension nerveuse et crée un cercle vicieux.
White Chestnut – calmer le mental
White Chestnut aide à calmer le mental et à chasser les pensées parasites. Une des causes les plus fréquentes de l’insomnie réside dans la présence de différents types de pensées obsédantes qui envahissent l’esprit alors que l’on essaye de s’endormir. Des pensées et des images de la journée écoulée, ou qui anticipent la journée à venir, autant de pensées indésirables, excitantes ou préoccupantes, ou tout simplement des pensées inutiles qui reviennent sans raison, maintiennent l’esprit en état d’hyperactivité, l’épuisent et empêchent l’arrivée du sommeil. Cet aspect de l’insomnie diminue progressivement grâce à cette essence.
Les essences florales apportent une amélioration
Les cas les plus fréquents d’insomnie, en particulier ceux qu’on appelle « insomnie initiale » (difficulté à s’endormir) semblent répondre très bien à ces trois essences. C’est le cas des problèmes d’insomnie temporaires et chroniques, de cause connue ou inconnue. Dans pratiquement tous les cas, on doit prendre les essences ensemble, simultanément. En peu de temps, la personne s’endort plus facilement, la qualité de son sommeil s’améliore beaucoup, et elle se réveille le lendemain reposée, régénérée. Ce phénomène se produit graduellement, et au fil des jours le niveau de stress diminue régulièrement.

En général, les patients racontent qu’ils tardent encore un peu à s’endormir, mais qu’ils se reposent et se détendent dans leur lit, sans penser qu’ils doivent s’endormir. Ensuite, ils finissent par le faire de plus en plus vite, jusqu’à ce que le sommeil cesse d’être un problème.

Pour que les essences produisent ces effets positifs, il est nécessaire de les prendre régulièrement, plusieurs fois par jour (au moins 4) et pas seulement avant de dormir. Les essences florales n’ont pas en soi un effet sédatif ou inducteur de sommeil, et c’est pourquoi elles n’entraînent aucune torpeur durant la journée. Elles transforment simplement les états émotionnels négatifs qui font barrage au processus naturel du sommeil.
Autres essences
Dans les cas qui requièrent une aide supplémentaire, une combinaison de Boronia (Boronia ledifolia) pour les pensées obsessionnelles et le dialogue intérieur permanent, de Crowea (Crowea saligna) pour l’inquiétude et l’angoisse, et de Black-Eyed Susan (Tetratheca ericifolia) pour l’hyperactivité et la précipitation, accentueront beaucoup l’action déjà puissante de la combinaison Cherry Plum,-Impatiens-White Chestnut pour relâcher la tension spécifique de l’insomnie. Il faut souligner que Tetratheca ericifolia est une espèce différente de Black-Eyed Susan (Rudbeckia hirta) de la FES, qui produit un effet totalement différent*.

(* Ces essences font parties des essences de fleurs du Bush Australien et se trouvent très facilement sur Internet.)
Il semble que ces six essences soient efficaces pour traiter pratiquement tous les cas habituels d’insomnie, c’est-à-dire ceux qui ne dénotent pas de problèmes mentaux sérieux. Quand l’insomnie n’est qu’un symptôme parmi d’autres dans un contexte de psychopathologie, les trois essences mentionnées ci-dessus s’ avèrent efficaces pour traiter le patient quand on les associe à d’autre essences appropriées et qu’on leur adjoint une thérapie psychologique proprement dite.

Même dans les cas où il y a interaction d’éléments psychotiques, qui semblent nécessiter un traitement pharmacologique, ces essences ont prouvé leur efficacité en diminuant le stress de façon significative, et donc la quantité de médicaments nécessaires, et en améliorant la qualité du sommeil des personnes traitées.

On peut donc en conclure qu’il n’existe pas de cas où le traitement de l’insomnie par la thérapie florale ait pu sembler insignifiant ou contre-indiqué, et il semble bénéfique dans tous les cas.
Difficulté à rester endormi : sommeil interrompu et insomnie terminale.
« Je me réveille au milieu de la nuit… »
« Je me réveille trop tôt le matin, j’ai encore sommeil et je me sens fatigué… »
Un autre problème se pose lorsque les personnes se réveillent subitement la nuit et ne parviennent pas à retrouver le sommeil, ou bien se réveillent trop tôt le matin, fatiguées, sans avoir dormi suffisamment. Ces réveils sont souvent dus à des rêves désagréables, déprimants ou inquiétants, même si la personne ne s’en souvient pas, et elle reste alors éveillée pendant des heures avant de se rendormir, si tant est qu’elle y parvienne. Durant ces heures nocturnes, il est fréquent que l’esprit soit envahi par toutes sortes de pensées désagréables, où les problèmes se présentent de façon exagérée, même s’ils paraissent bien réels sur le moment.

Une dose de Remède de Secours ou simplement de Star of Béthlehem au moment du réveil est alors efficace. On peut bien sûr les combiner avec les essences de base de l’insomnie, surtout au début du traitement, et la personne parvient en général à se rendormir. Les doses peuvent être prises aussi souvent qu’il est nécessaire pendant la nuit, et c’est pourquoi de nombreuses personnes gardent leur flacon sur leur table de nuit.

Pendant les premiers jours du traitement, certains patients mettent un certain temps avant de se rendormir, mais ils disent que ce n’est pas important car ils se sentent bien et détendus dans leur lit . Au fur et à mesure que les jours passent, ils se réveillent de moins en moins la nuit et se rendorment de plus en plus vite. Vient ensuite le moment où ils se réveillent mais se rendorment rapidement sans avoir besoin de prendre les essences (« Je n’ai pas pensé à les prendre, je sentais que j’allais me rendormir aussitôt de toute façon ») et finalement ils ne se réveillent plus la nuit.
Morning Glory – perturbation dans l’alternance sommeil-veille
« Je reste éveillé la nuit et je ne peux m’endormir que le matin. »
Certaines personnes souffrent d’une modification du rythme naturel du sommeil. Ils préfèrent -ou ne peuvent pas faire autrement- rester éveillés la nuit et dormir quand le jour se lève. L’essence Morning Glory est fantastique pour récupérer le rythme sommeil/veille. D’après mon expérience, cet état particulier de déséquilibre « recouvre » souvent une dépression cachée, qui peut apparaître quand on affronte la « défense » que représente le problème particulier du sommeil. Il est probable que la personne aura alors à affronter ce qu’elle tentait d’éviter en n’étant pas totalement présente dans la vie (sommeil de jour) à cause d’une dépression ou d’un traumatisme. Il faut être prêt à affronter la situation sous-jacente qui apparaît à ce moment-là et choisir d’autres essences appropriées afin de traiter la douleur qui l’accompagne en général.
Quand l’insomnie persiste : traiter chaque cas individuellement
Dans certains cas, quand les essences florales que nous avons mentionnées ne résolvent pas complètement le problème, il nous faut nous concentrer sur les cas particulier de la personne et le profil plus « individualisé » de son insomnie.Les problèmes les plus courants sont recensés dans le Répertoire de Symptômes des Essences Florales (*voir le site). D’après mon expérience, parmi les problèmes les plus courants associés à l’insomnie, on trouve la douleur et la peine, des sentiments intenses d’inscurité, des peurs diverses, et des caractéristiques d’hyperactivité. Les essences spécifiques de ces problèmes, utilisées individuellement ou combinées avec les essences précédemment mentionnées, semblent offirir une amélioration considérable du problème.
Yerba Santa /
Gorse /
Borage – le rôle de la douleur et de la peine dans l’insomnie
La personne a-t-elle des moments de désespoir dans sa vie pour une raison quelconque ? Au terme des activités quotidiennes, qui maintiennent tout naturellement l’esprit occupé durant la journée, la nuit survient, offrant alors les conditions appropriées pour ressentir la douleur des émotions, surtout si elles sont fortement réprimées. Yerba Santa, Gorse, Borage et d’autres essences voisines ( Chamomile ou Star of Bethlehem*) peuvent soulager l’âme et offrir à ces personnes le calme dont elles ont besoin pour se reposer.

* Note du traducteur.
Sweet Chestnut – « La nuit obscure de l’âme »*
Il y a des moments où l’on se sent en grand danger, sans la moindre défense, sans appui, vulnérable, et sans rien ni personne sur qui s’appuyer. Ces situations sont plus fréquentes qu’on ne le pense dans notre société. Les maladies invalidantes, la menace du chômage ou sa réalité, l’impossibilité d’accomplir les tâches les plus élémentaires de la vie, etc. donnent à certaines personnes l’impression d’être « en apesanteur », « non connectées à la terre ». Sweet Chestnut fournira à l’inconscient de ces personnes la sécurité de base et la confiance nécessaire pour « se détendre dans le vide » et pouvoir dormir.

* Allusion à un poème de St. Jean de la Croix..
Aloe Vera /
Vervain – Hyperactivité
Il arrive que la personne soit hyperactive et qu’elle ait du mal à dormir car, même au terme de sa journée de travail, elle se sent dynamique ou tendue. Des essences comme Aloe Vera ou Vervain aideront le corps et l’esprit à se détendre et à se reposer du stress et de l’agitation constante de la journée et permettront à l’organisme de lâcher prise.
De nombreuses personnes, surtout les personnes âgées qui vivent seules, ressentent souvent de la peur et de l’insécurité, surtout la nuit, même si elles ne le reconnaissent pas ou n’en sont pas conscientes.

Mimulus et le Remède de Secours aux 5 essences seront très utiles dans ces types d’insomnie, car elles apaisent et donnent une sensation de protection. Beaucoup de personnes ont tendance à trop s’appuyer sur le Remède de Secours car elles pensent qu’il peut résoudre pratiquement tous les problèmes. Mais ce n’est pas une panacée dans tous les cas, comme on le croit souvent, mais un mélange qui a ses indications précises.

Aspen est indiqué quand les craintes nocturnes sont de nature vague et que leur origine est inconnue, comme par exemple « la peur du noir » ou « des fantômes » ou bien « des bruits de la nuit » etc. En outre, Aspen convient bien quand quelqu’un a peur de se rendormir après un cauchemar. Dans ce cas, Honeysuckle permettra aussi à la personne de se déconnecter de l’impression de cauchemar, elle cessera de s’en souvenir ou même de repenser à son mauvais rêve.
Autres essences
Gentian aidera ceux qui ont tendance à s’avouer vaincus trop facilement, ou qui sont trop sceptiques, ou facilement déçus (« ça n’a pas l’air de vouloir s’arranger »). D’autres essences sont également connues pour leur action dans le traitement de l’insomnie. Parmi elles on trouve Lavender, Chamomile, et Passion Flower ( Passiflora).
Chaque personne est différente
Bien sûr, toutes les essences qui correspondent aux difficultés spécifiques de chaque personnalité aideront à résoudre les problèmes de sommeil en soulageant l’anxiété, cause première de l’insomnie dans la plupart des cas.
Le rôle du spécialiste
Si, après la prise des essences précédemment conseillées, l’insomnie non seulement persiste mais s’accompagne en plus de signes d’anxiété grave, de dépression etc., il est recommandé de rechercher l’aide d’un médecin ou d’un thérapeute spécialisé.
A propos du Docteur Angeli
Le Docteur Marina Angeli est médecin psychiatre à Athènes où elle exerce dans son cabinet privé . Son expérience est centrée sur la thérapie familiale (orientation systémique). Elle est praticienne diplômée de la FES (Flower Essence Society).


traduit de l'espagnol par Micheline Lescure - novembre 2008