Les Fleurs du Bien
par ,
psychologue argentine de renommée internationale,
spécialiste de thérapie florale depuis 1987.


Stress et surpoids
ou quand le stress fait grossir !


Claudia Stern analyse ici la manière dont le stress peut pousser certains d'entre nous à trop manger. Elle a sélectionné les fleurs de Bach et de Californie les plus aptes à diminuer les facteurs de stress les plus fréquents, pour permettre à chacun de trouver dans cet ensemble restreint celles qui lui conviennent le mieux.
L'anxiété est normale est souhaitable dans certaines limites, car elle nous protège face aux situations de danger, nous oblige à nous arrêter, à réfléchir et à trouver des ressources pour les éviter et échapper ainsi à des situations délicates. Dans certains cas, elle est donc positive. Mais quand elle dépasse certaines limites, quand elle est excessive, elle devient une ennemie, et finit par affecter l'individu de diverses manières.
L'une des façons qui nous permet d'échapper au stress est de manger. Cela nous entraîne à grossir, parfois sans que nous en ayons conscience, jusqu'au moment où le surpoids est suffisamment important pour nous faire prendre des mesures pour préserver notre santé, ou tout au moins notre silhouette.
Plus de 50% des femmes de tout âge, dans le monde occidental, ont suivi un régime au moins une fois dans leur vie, et un grand nombre d'hommes également.
De fait, rassasier sa faim produit une intense sensation de sécurité et de bien-être et nous fait penser que nous pourrons mieux affronter les défis quotidiens.
Cela est probablement relié à notre petite enfance, car lorsque nous pleurions, la première chose que faisaient et que font encore les mères, est de penser que la cause de ces pleurs est la faim. Cela inscrit dans notre psychisme le sentiment qu'il existe un parallèle entre alimentation, protection et sentiment d'être aimé, et cela explique donc pourquoi la « faim » de protection, d‘amour et de reconnaissance peut agir sur l'estomac comme s'il s'agissait d'un véritable besoin d'aliment. La faim d'amour conduit souvent à une absorption excessive de nourriture qui peut se transformer en un désordre alimentaire à un moment donné de la vie.
Il serait faux de croire que seuls les adultes souffrent de stress. Les enfants y sont sujets eux aussi, ainsi qu'à des pressions d'ordre divers, et ils ont recours de la même façon à la suralimentation pour se détendre, rechercher la sécurité et faire baisser l'anxiété ou l'angoisse.
On constate fréquemment que cette façon de résoudre des conflits n'est pas seulement un problème individuel mais aussi familial, et que l'absorption d'aliments est considérée comme un substitut et une solution à des situations difficiles au sein de la famille.
Ainsi l'apport exagéré de calories s'explique par la compensation de sentiments désagréables, notamment ceux qui ont un caractère dépressif ou qui sont liés à des peurs.
Une des façons très efficaces d'agir sur le stress est la prise d'essences florales. En effet la thérapie florale s'adresse à l'individu dans sa totalité, et vise un changement de comportement et un rééquilibrage des émotions qui ont conduit au surpoids par la prise excessive d'aliments dans le but de soulager la pression à laquelle l'individu était soumis.
Au cours du traitement amaigrissant, plus de 50% des personnes montrent des signes de nervosité, d'agressivité, d'irritabilité, de baisse de forme et de toutes sortes de symptômes dépressifs au sens large du terme, qui peuvent aller des peurs diffuses aux crises de panique. Souvenons-nous qu'en perdant l'excès de graisse on perd aussi sa « couche protectrice ». Tout cela fait partie du stress.
Bien évidemment, les essences florales n'agissent pas sur la réalité extérieure, c'est-à-dire sur le stress en soi, mais en revanche elles permettent à l'individu de faire appel à ses « ressources intérieures ». Dès qu'il parvient à retrouver une harmonie intérieure et des réactions plus équilibrées à ses sources d'angoisse, il n'a plus besoin d'excès alimentaires ou bien il peut les contrôler.
On peut combiner divers élixirs floraux dans une seule formule ( 9 au maximum) et on peut soit les ingérer oralement, soit les vaporiser autour de soi. Les résultats sont excellents et vous pourrez vite le vérifier.
Ces gouttes d'essences florales très puissantes, sans contre-indication d'aucune sorte, seront pour vous un allié quand vous tenterez d'être efficace, de trouver de l'énergie dans l'action, et de mériter des résultats positifs sans avoir besoin pour autant « d'avaler le monde entier ».


Voici les fleurs qui peuvent vous aider.
A vous de trouver celles qui vous correspondent très exactement.

FLEURS DE BACH
aide à faire baisser l’anxiété. Elle s’adresse aux personnes qui se lèvent la nuit la nuit pour boire ou manger quelque chose. Elle convient aussi en cas de sensation d’angoisse ou de vide au niveau du plexus solaire, de l’estomac ou de la gorge.
corrige le déséquilibre entre contrôle et manque de contrôle, et permet donc de se limiter au moment des repas.
permet de rompre avec certaines habitudes, d'apprendre les leçons de l’expérience, de ne pas répéter les mêmes erreurs.
pour pouvoir se défaire de ce qu’on a accumulé. Elle permet de « lâcher ».
pour ne pas se décourager ou déprimer.
elle apaise en début de régime, et permet de ne pas aller chercher au frigo quelque chose pour remplir le vide que l’on ressent.
elle est appropriée quand la nourriture a été utilisée comme succédané d’amour ou d’attention.
elle apaise, tranquillise et permet de ne pas envisager les repas comme un moment « d’action ».
pour l’estime de soi, quand on se dévalorise. Elle permet de collaborer au travail qui consiste à désirer être ce qu’on pense mériter d’être.
pour ne pas se laisser influencer, ne pas abandonner le régime, pouvoir cesser de manger, diminuer l’hypersensibilité.

FLEURS DE CALIFORNIE
permet d’avoir plus de volonté, de transformer ses idées en actions concrètes.
diminue la tension psychique, les ballonnements et les gaz accumulés dans l’estomac.
évacue la compulsion qui consiste à se gratifier en mangeant. Quand manger est une revanche après un manque de nourriture affective et une insatisfaction due à des sentiments de rejets antérieurs. Et aussi quand l'obésité répond au besoin de s'accrocher à quelque chose ou d'avoir un matelas autour de soi pour se protéger.
permet de lutter, de se reconstruire, de se transformer, d’expulser l’énergie négative. D’abandonner de vieilles relations et d’en entamer de nouvelles. Elle libère les tensions après des événements traumatiques et pousse au changement.
diminue le besoin de se cacher derrière une barrière de graisse pour éviter le contact avec les autres.
pour ceux qui mangent afin de calmer des tensions dans la zone de l’estomac et du plexus solaire.
nourrit sur le plan émotionnel, efface les sentiments de laideur ou de rejet provenant de l’enfance et réactivés de façon compulsive.
permet de sortir des conduites addictives et d’être plus discipliné en ce qui concerne l’alimentation.
agit sur le métabolisme et permet de mieux digérer les aliments.
est indiqué pour ceux qui ont besoin de l’obésité comme d’un bouclier protecteur.


Nous n'avons pas les fleurs suivantes en stock.
Si vous souhaitez vous les procurer, merci de prendre contact avec nous.
Chaparral
nettoie et réorganisme le psychisme quand l’individu souffre d’une dépendance, que ce soit le besoin de manger, ou la dépendance aux hydrates de carbone, etc.
Pink Monkeyflower
pour lutter contre la peur du rejet. Quand l’individu se cache en fait derrière sa propre couche de graisse, pour se protéger, pour que les autres ne voient pas ce qu’il pense être vraiment et qu'il refuse.
Snapdragon
pour l’angoisse liée à l’expression orale. Quand on devient agressif parce qu’on mâche moins et qu’on se met à mordre avec les mots.
Trillium
libère du besoin d’accumuler, en particulier les kilos. Quand on est matérialiste et qu’on le manifeste dans le corps par une prise de poids. Cette essence aide à se relier davantage au spirituel et moins au matériel.


traduit de l'espagnol par Micheline Lescure - mai 2009