Les Fleurs de Bach



C’est sous ce nom que sont connus aujourd’hui les élixirs floraux créés par le Dr Edward Bach (1886-1936).
Bach exerçait la médecine comme bactériologue et homéopathe. Le principe de base de sa philosophie était « guéris-toi toi-même ».
Il concevait la guérison comme une réharmonisation de l’âme avec les énergies universelles. Pour lui il ne s’agissait pas de combattre les symptômes physiques mais d’observer les états d’âme négatifs susceptibles de provoquer des maladies physiques.
Ainsi, selon ses propres paroles, l’homme « qui n’était plus tout à fait lui-même » pouvait « redevenir lui-même ».
Pour cela il ne combattait pas les états d’âme négatifs, ce qui aurait eu comme effet de les recharger énergiquement, mais il tentait de les « submerger » par des fréquences énergétiques harmonieuses d’un ordre supérieur.

Bach, par sa formation de médecin homéopathe, était sensibilisé aux règles de base de cette thérapie :

  • La formule « similia similibus curantur » stipule que le remède peut reproduire la maladie pour la soigner.
  • Il convient de pratiquer la forte dilution; certains composants actifs, comme la Belladone ou l’Arsenic sont très toxiques, mais une fois dilués fortement ils ne le sont plus et agissent au contraire avec une efficacité encore plus grande.
  • Enfin, il est nécessaire d’appliquer le principe de la dynamisation: en secouant fortement le remède on le rend plus puissant tout en évitant les effets secondaires.
  • Le docteur Bach a appliqué scrupuleusement ces principes pour élaborer ses élixirs floraux.
    En 1930, il laissa son cabinet de médecin pour parcourir la campagne anglaise à la recherche de végétaux « d’ordre supérieur », comme il les nommait lui-même. Il posait leur pétale sur sa langue pour en déterminer l’action et les choisissait selon leur « langage » ou leur « signature » (apparence, symptôme ressenti à leur contact), c’est-à-dire leur correspondance à un état émotionnel ou pathologique. Il sélectionna ainsi 37 fleurs, son 38ème élixir, l'eau de roche, n'étant pas élaboré à partir d'une fleur. (voir toutes les Fleurs de Bach).
    Une fois les fleurs choisies, il élaborait ses élixirs floraux par infusion solaire ou par décoction.

    Comment sont élaborés les élixirs floraux ?

    L’infusion solaire consiste à cueillir des fleurs sauvages un jour de grand soleil, et de les déposer dans un récipient rempli d’eau de source. Il est important de ne pas toucher les fleurs avec la main et il est indispensable que l’ensoleillement soit continu.
    On compte 200 grammes de fleurs pour 2 litres d’eau. On les laisse macérer environ 4 heures. On filtre ensuite le liquide avec un linge ou un filtre à café et on ajoute une quantité égale de cognac ou de brandy. On obtient ainsi l’essence mère. Elle est à conserver à température assez fraîche (15 à 18 degrés) et à l’abri de la lumière.
    Pour faire un flacon d’élixir on met 2 gouttes d’essence-mère dans 30ml de cognac ou de brandy. La posologie courante est de diluer l’élixir floral en versant 2 à 3 gouttes dans un verre d’eau, prise à effectuer 4 fois par jour.

    Les élixirs floraux : pour qui ?

    Les élixirs floraux connaissent de plus en plus de succès et leur usage est très répandu dans certains pays comme la Grande-Bretagne, l’Australie, le Canada ou les USA. Si leur pouvoir curatif n’a pas été démontré au sens traditionnel du terme par la médecine, leur efficacité sur les enfants et les animaux plaident largement en leur faveur. Le principe vibratoire des végétaux a donc été non seulement reconnu et constaté, mais élargi à d’autres sources, comme les animaux ou les minéraux par exemple.
    Les élixirs de Bach soignent toujours aussi bien, main ils n’abordent pas les problèmes particuliers que connaissent les personnes de notre époque. C’est pourquoi d’autres systèmes ont été découverts (Fleurs de Californie, du Bush etc.). En complément des fleurs de Bach, notre site s’est spécialisé dans les Fleurs de Californie dont nous décrivons en détail les effets bénéfiques potentiels.

    Pourquoi se soigner par des produits d’origine naturelle ?

    Parce que le corps humain est auto-guérisseur, et qu’il ne « reconnaît » pas les molécules de synthèse. Certes les molécules chimiques peuvent soigner. Mais ensuite le corps humain ne sait pas comment s’en débarrasser et elles peuvent se fixer et provoquer des effets secondaires parfois pires que le mal initial. Il convient donc de se soigner au maximum avec des molécules naturelles.

    Comment choisir les élixirs floraux soi-même ?

    La plupart des pathologies courantes sont d’ordre psychosomatique, liées à des problèmes d’ordre affectif ou émotionnel.
    Pour bien choisir les Fleurs, il convient de pratiquer l’auto-analyse, chercher à mieux se connaître soi-même. Sans culpabilité.
    De plus, à quelque chose malheur est toujours bon, et la reconnaissance d’un point faible bien traité peut entraîner une amélioration dans de nombreux domaines, par la mise en place d’un cercle vertueux qu’on n’aurait même pas imaginé au départ.

    Description détaillée de chacun des élixirs : fleurs de Bach et fleurs de Californie

    Sur notre site, chaque Fleur est décrite avec précision, avec les symptômes qu’elle est censée soigner et les effets positifs qu’on peut en attendre.
    Il suffit de se retrouver dans un ou deux des symptômes pour retenir cette Fleur, car il est très rare d’avoir tous les symptômes décrits.
    On peut retenir jusqu’à 7 Fleurs et les prendre ensemble, Fleurs de Bach ou Fleurs de Californie. Pour plus de détails, consultez la rubrique « comment prendre les élixirs floraux ».